Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:38

Je souhaitais participer au marathon de PARIS depuis longtemps, j’ai donc eu l’opportunité de le faire mais dans des circonstances un peu particulières.

Je devais porter un tablier (2 fois trop grand pour moi) et tirer une charrette d’une autre époque avec un tonneau dessus, pour promouvoir le marathon du BEAUJOLAIS.

Tout commence à 8h00 devant l’arc de triomphe, le jour se lève et il fait froid. Petit a petit, l’atmosphère se réchauffe en nous serrant dans les sas de départ . Sylvie-avril-2013-082.jpg

Nous n’étions pas trop de huit pour faire rouler cette « chariotte du diable » en étant par deux à l’attelage.    

Enfin, nous démarrons après une heure d’attente, et les premiers atteignaient déjà le vingtième kilomètre !

Ovationnés par des gens ahuris par cet étrange cortège, nous partons motivés, pour descendre la superbe avenue des champs Elysée, uniquement remplie de coureurs et de spectateurs.

En passant devant la tribune officielle, nous offrons une bouteille de beaujolais au maire de la ville , « l’ami Bertrand ». 

J’apprends sur le départ les rudiments de cette course folle ; à savoir, se relayer à chaque kilomètre, faire de la place autour de la carriole, hurler « chaud devant » pour écarter les coureurs en amont afin de ne pas ralentir notre carrosse et enfin,  récupérer un maximum de ravitaillement pour l’équipe puis essayer de les rattraper pour leur offrir finalement  quelques malheureuses bananes et 3 bouteilles (car j’ai semé presque toute la marchandise) !  

Le rythme est assez élevé dès le départ, heureusement, pour peu de temps. Certains de mes co-équipiers abandonnent, certains nous rejoindront par le métro. Nous retrouverons les autres à l’arrivée. 

Sur toute la course, la même question : le tonneau est-il vide ou plein ?  Question à laquelle, nous répondons qu’il est plein évidemment !

Je découvre que le parcours est vallonné, il faut pousser la charrette pour accéder aux ponts, retenir l’attelage dans les descentes, surtout ne jamais s‘arrêter. Sur la fin il faudra même pousser gentiment certains coureurs  qui marchent devant nous en titubant.       Sylvie-avril-2013-105.jpg

Les kilomètres défilent,  mais le temps ne paraît pas trop long car entre les relais des conducteurs, il faut faire l’ouverture du convoi, récupérer quelques miettes à manger, répondre aux questions et serrer les dents pour ne pas penser à la sciatique qui me tient compagnie depuis le début. L’arrivée de profile enfin…

Petit arrêt au « quarantième »  pour avaler un verre de Riesling qui finalement ne coupe pas les pattes !

Voilà l’arrivée, sous une pluie d’applaudissements bien mérités, j’en ai quand même bien bavé !

    

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Theizé Course Nature
  • Le blog de Theizé Course Nature
  • : Le blog de Theizé Course Nature, un Club de Trail (un jour peut être de Raids Aventure) du Beaujolais au coeur des Pierres Dorées, au Nord Ouest de Lyon. Les entrainements se déroulent les Mardi soir à 19:15 (vitesse, fartlek) les samedi matin à 10H & les dimanche 9h ou 9h30 en hiver (sorties longues). RdV Salle Ramet à Theizé (sauf sorties extérieures avec préavis via mail)
  • Contact

Nos partenaires

ecusson-endurance-shop.JPG

Nous joindre

theizecoursenature[at]gmail.com

Pour télécharger le bulletin d'inscription de la saison 2014/2015, cliquez ici

La cotisation de cette année s'élève à 20€

Archives

Planning courses

PictoCalendrier.gif