Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 21:54

Après avoir encouragé mes camarades du TCN sur les différentes courses du marathon du Beaujolais, je file à la gare pour attraper le train de 18H09. Pas de soucis pour aller à la Part Dieu puis, jusqu'à St Etienne. Par contre le train St Etienne-le Puy est annulé cause grève.HPIM1950--Large-.JPG

Je suis planté devant l'écran avec deux gars qui vont faire la course, un Parisien (V3) et un cheminot Dijonnais. Après réflexion, la solution est sans doute de se rendre à Firminy en train et de prendre le bus de l'organisation en déboursant 17€. On récupère au passage 4 personnes qui sont comme nous en plein doute. Ils ont appelé l'organisation du Raid. Pas de soucis, il y'a de la place dans le bus. On papote dans le train "course à pied", le Parisien a un passé de coureur long comme le bras.

Arrivés à Firminy, les quatre lascars nous lâchent dans les rues, ils accélèrent, ils ont peur qu'il n'y ai pas assez de places dans le bus. Une voiture s'arrête, le conducteur cherche le lieu de rendez-vous; le Parisien connait l'endroit; le conducteur nous invite à monter dans son véhicule et on dépasse bien vite les quatre idiots, on se marre. Départ des bus à 22H, nous sommes au Puy à 22H45. Accueil de bonne qualité dans la salle du mur d'escalade du gymnase Massot; coureurs et marcheurs se préparent dans la bonne humeur de rigueur. HPIM1949--Large-.JPG

On récupère non pas le dossard mais un carton de pointage qui finira bien chiffonné dans nos poches. HPIM1954--Large-.JPGDépart à 00h00 pour 68km. Environ 400 coureurs et marcheurs s'élancent au coup de pistolet. Les 5 premiers kilomètres sont en faite une balade sur un petit chemin assez sympa le long de la rivière tout plat donc parfait pour se mettre en jambes. Une heure de course facile puis première côte. Je monte bien à mon rythme. Les cardios sonnent, les gars décrochent. Le peloton s’étire assez vite et rapidement on se retrouve plus ou moins seul. La descente est longue et je m'applique à ralentir. On arrive donc sans encombre à Malrevers (km 15) pour le premier contrôle. Une remonté à nouveau après malrevers sur un petit chemin de terre, puis re-descente sur Rosières (km 20) avec un ravito improvisé. C'est repartie pour une succession de toboggans, montés descentes nous descendons Malataverne, puis arrive Beaux le plus gros ravito,il est 3h33.

Je decide d'avaler un potage et de me poser quelques min. Les cuisses commencent à durcir. Une tres longue descente me fait comprendre que la course sera longue voir très longue. On passe la Loire à Bransac (km 38), une longue montée nous attend, j'ai des cuisses d'hippopotame et un coeur de rouge-gorge, les quadris en descente me font souffrir et la cheville gauche est bloquée. J'avance quand même.

On arrive a Confolent kms 42 c'est la distance du marathon, il est 5 heures. Je ne passerais pas sous la barre des 8 heures comme je l'imaginais. J'appelle ma chérie, "tu peux dormir une heure de plus". Une fille me double et me demande si je veux l'accompagner, je décline la proposition, elle s'en va. Je passe à Monistrol au moment de l'ouverture des boulangeries et commence à croiser quelques habitants, qui commencent leur journée où finissent leur nuit.

Encore un ravito qui fait plaisir à atteindre : Monistrol.

Je repars seul, les quadris sont très douloureux et me rappellent à chaque pas. J'arrive péniblement au ravito de La Chapelle, je ne m’éternise pas , encore 14 kms.

Ça continue a monter encore après La Chapelle on est vraiment disséminés à des distances respectables. Difficile cette descente dans les cailloux, je marche puis montée très brutale vers Lafayette.

A Lafayette on retrouve le sympathique ravitaillement dans le garage d'une maison. Il y a des crêpes mais un goinfre devant moi me retarde et je m'en vais en attrapant deux pâtes de fruits, tant pis pour les crêpes. Une partie trialisante dans les rochers me rappelle a l'ordre, je suis raide et deux gars en noir me doublent.

La remontée vers la tour d'Oriol me permet de revenir sur les deux corbeaux. Dernier ravitaillement il reste 6 km. J'arrive à courrir dans les montées par contre dans les descentes je dois être a 4 où 5 kms/h. Je passe 4 gars dans les deux derniers kilomètres c'est bon pour le moral.

J'aperçois la foule en délire sous l'arche , j'accélère, ils sont trois : ma chérie, ma fille Manon et un cameraman. J'ai énormément apprécié cette course intimiste, difficile, son esprit avec de grands moments de solitude, des organisateurs qui ne se prennent la tête, des bénévoles d'une grande gentillesse. 8H40. 51ème. 215 classés.10èmeV.HPIM1955--Large-.JPG  (NB du Webmaster : Un article qui me fait très plaisir pas tant pour la performance sportive dont je ne doutais pas un seul instant connaissant Michel, mais pour le fait que malgré ses réticences, il a consenti à rédiger un super article...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérôme 11/12/2011 20:34

Ton compte rendu sent bon l'esprit trail comme je l'aime!
Merci

Régis 30/11/2011 15:45

Bravo Michel pour ta performance.
Ton récit est très sympa et on a parfois l'impression d'être sur une course d'un autre temps.
ça doit faire du bien d'ailleurs de ne pas être des milliers à partir en même temps et pour une réflexion pendant la course ce doit être parfait !
En tout cas bravo à toi et à bientôt pour un nouveau récit tout aussi savoureux.
Régis

nicholls 29/11/2011 22:16

Michel, j'ai oubliée de dire que tu es très beau en photo, j’ai fait un lien à playgril international, j’ai pense que tu vas avoir les emails !
Pense à faire un gros plan sur les mollets la prochaine fois !
P.S ton humour sur ton compte rendu est top class !
J’ai attendre le prochain course !
adam

Nicholls 29/11/2011 22:10

Michel, j'ai adorée ton compte rendu ! Tu es un vrai costaud !!! Chapeau très très bas ! À bientôt Adam

séverine 29/11/2011 22:04

bravo pourta course et surtout merci pr ton CR qui m'a fait bcp rire!!!

Présentation

  • : Le blog de Theizé Course Nature
  • Le blog de Theizé Course Nature
  • : Le blog de Theizé Course Nature, un Club de Trail (un jour peut être de Raids Aventure) du Beaujolais au coeur des Pierres Dorées, au Nord Ouest de Lyon. Les entrainements se déroulent les Mardi soir à 19:15 (vitesse, fartlek) les samedi matin à 10H & les dimanche 9h ou 9h30 en hiver (sorties longues). RdV Salle Ramet à Theizé (sauf sorties extérieures avec préavis via mail)
  • Contact

Nos partenaires

ecusson-endurance-shop.JPG

Nous joindre

theizecoursenature[at]gmail.com

Pour télécharger le bulletin d'inscription de la saison 2014/2015, cliquez ici

La cotisation de cette année s'élève à 20€

Archives

Planning courses

PictoCalendrier.gif