Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 22:11

http://www.montblancmarathon.net/images/mbmarathon/general/mbmarathon-logo.pngProfitant d’avoir terminé le travail à midi, Je suis arrivé à Chamonix le vendredi en milieu d’après midi sous un ciel chargé et menaçant, donnant indéniablement un avant goût de ce que sera la journée de samedi.

Le centre ville ne déroge pas aux règles, bon nombre de personnes de toutes nationalités arpentent les rues, entremêlés de quelques Trailers venant à bout de leur périple de 80km.

L’ambiance est palpable, ce qui ne me laisse pas indifférent et je sens monter en moi un sentiment d’excitation à la veille du Cross mais aussi d’admiration en regardant passer ces guerriers et guerrières des sentiers.

senegazelle-2171--Large-.JPG

Il est temps à présent de me rapprocher du gîte « La montagne ».
Arrivant le premier sur les lieux, j’ai pris l’initiative d’aller chercher les clés des dortoirs chez (c’est un bien grand mot) la propriétaire du gîte au 1er étage :

  « Sonner ici » « ok.. »
 Une trappe digne d’un confessionnal s’ouvre..

« Bonjour mon père, heu madame pardon ! , je fais partie du groupe de Theizé course nature » « de qui ? Ah oui, je vais vous remettre les clés, je vous laisse vous y rendre. »« Trop aimable madame.. »

Le ton est donné, l’endroit est charmant, à l’inverse de la maîtresse des lieux, vous l’aurez compris !

Chacun arrivera tout au long de la soirée en fonction de ses impératifs, en famille ou non et la bonne humeur prendra ses quartiers rapidement comme à l’habitué, retrouvant ainsi avec plaisir tout le monde.

senegazelle-2195--Large-.JPG

L’attribution des dortoirs et lits étant faite, il est temps de passer à table et de préparer ses affaires pour le lendemain matin.

Je vous passe les ronflements de quelques TCNistes, le frontal magistral d’Arnaud sur une poutre au dessus de sa tête en se relevant de son lit et le : « aidez-moi, aidez-moi » désespéré de Michel au petit déjeuner, manifestement peu matinal et ayant perdu tous ses repères au beau milieu de la cuisine en voulant préparer son petit déjeuner !

Il est 7h30, nous partons en direction de l’aire de départ située sur l’aire des parapentes pour y déposer nos sacs et commencer à s’échauffer sous la tutelle de David, échauffement qui prendra une tournure de séance photos :

senegazelle-2356--Large-.JPG

Nous sommes réunis à proximité de la ligne de départ et il pleut à boire debout. Chacun se souhaite bonne course en se regardant les yeux chargés d’eau (et oui, je vous ai dit qu’il pleut) en écoutant les recommandations et consignes de sécurité du speaker.senegazelle-2338--Large-.JPG

Le départ est lancé, l’effet de groupe se fait vite ressentir, la pression monte peu à peu, à l’image de ce début de parcours. Jean-Luc et Michel prennent les devants et je reste aux arrières postes avec Bruno, David et Régis.

La première partie est assez roulante, comme dirait notre ami Kilian, de quoi prendre un rythme tout en douceur, passant successivement par les hameaux des Bois et du Lavancher pour atteindre Argentière. Les sensations en ce début de course sont bonnes, je décide de me rapprocher de Michel et Jean-Luc.

Les premières grosses difficultés arrivent après le 1er ravitaillement de Tré le champ, mes jambes me font mal dans les plus forts pourcentages mais je reste dans mes convictions de départ, c’est à dire ne rien lâcher. La souffrance est visible sur de nombreux visages. Dès que le relief le permet, je reprends quelques places perdues avec l’objectif de garder cette avance qui me coûte beaucoup. A ce moment là, la confiance me gagne de plus en pluset je commence à prendre un rythme régulier, le plaisir prédomine même si les conditions climatiques ne sont guères réjouissantes.

A présent, j’accepte la douleur en repensant à vous et à mes dernières sorties àTheizé qui sont encore en moi. Le froid s’intensifie mais le mental a prit le relais et minimalise la raideur de mes jambes, mon esprit est ailleurs.

La dernière partie avant le ravitaillement de la Fléchère sera vécue comme un cap passé, me permettant de me rapprocher de l’objectif final. Je continue mon chemin, les copains sont derrière moi à l’exception de Jean-Luc qui continue devant, son chemin à bon rythme.

La température chute de plus en plus, la pluie continue à tomber, nous sommes à présent à 4°c (ressenti 0°c), nos vêtements sont détrempés et il ne faut surtout pas baisser son intensité.

Je profite de quelques descentes pour gagner un peu de terrain sur mes concurrents, un plaisir décuplé car je suis conscient de la difficulté de cette course. Au loin, nous entendons le speaker avec en ligne de mire : l’arrivée.

Il reste encore quelques centaines de mètres pour y arriver, ils représentent malgré la difficulté un réel plaisir, plaisir que je savoure bizarrement le souffle coupé mais toujours avec la même détermination. Quelques personnes viennent à notre rencontre pour nous encourager, nous soutenir.

A ce moment, un gars crie : «  allez ! Pensez à votre famille, vos enfants et aux gens que vous aimez ! »

Ces derniers pas auront été pour moi les plus durs mais surtout les plus révélateurs. Comme dans la vie, rien n’est jamais acquis et il faut savoir se surpasser pour y arriver et aller chercher ce que l’on a dans la tête et dans son cœur avec ses jambes cette fois ci.

Je passe la ligne d’arrivée en savourant pleinement l’instant présent. Une dernière collation nous est offerte sous un abri où je retrouve Jean-Luc et par la suite Michel qui se fâchera rapidement avec son thé chaud au citron pour laisser la place à une bière amplement méritée.

Mon objectif était avant tout de me faire plaisir, de partager un bon moment avec vous tous et de pouvoir respecter mon engagement en allant au bout et ne rien lâcher. Je m’étais donné de boucler les 23km en 3h30 max, je termine au final à la 208ème place sur 1307 participants en 2h59’.

Je reviens à la maison avec déjà une envie irrésistible d’y retourner (avec le beau temps), mais cette fois-ci en prenant le départ du marathon.

Bravo à toutes & tous pour vos performances et ces moments partagés. Un Week-end humide oui, mais heureux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Boissy - dans Compte-rendus de course
commenter cet article

commentaires

Philippe BOISSY 05/07/2013 07:46

Merci les gars pour ces commentaires.
Et oui, j'avoue que je ronfle à foison surtout lorsque je suis fatigué mais par intermittences contrairement à Gilles! Mdr.
Comme le dit Severine, une partie de moi est restée à Chamonix. Dur de reprendre le boulot lundi aussi! J'ai compensé en montant les escaliers mains sur les cuisses (nostalgie quand tu nous
tiens)!
@ David: tes photos sont superbes, merci.
Bonne journée les furieux ;)

david 03/07/2013 15:04

@Seb. C'est Philippe qui a rédigé le CR...je ne l'ai que mis en ligne ;-)

géraldine 03/07/2013 10:12

bravo à tous...et merci pour les comptes rendus et photos...c'est top de pouvoir vous suivre comme ça..à bientôt

Jean-Luc 02/07/2013 12:52

Encore un bon gros week-end comme on les aime.

Des potes, de la bonne humeur, la montagne et évidement du bon trail. Vivement la prochaine fois.

Dur dur lundi matin le retour aux tristes réalités du monde du travail.

Adam 02/07/2013 06:31

Philippe, bravo pour le CR et ton cours ! Un petit détail dérange, si en ne compte pas Régis "l'ours"qui est un champion de renflement, tu est un beau champion également !

Présentation

  • : Le blog de Theizé Course Nature
  • Le blog de Theizé Course Nature
  • : Le blog de Theizé Course Nature, un Club de Trail (un jour peut être de Raids Aventure) du Beaujolais au coeur des Pierres Dorées, au Nord Ouest de Lyon. Les entrainements se déroulent les Mardi soir à 19:15 (vitesse, fartlek) les samedi matin à 10H & les dimanche 9h ou 9h30 en hiver (sorties longues). RdV Salle Ramet à Theizé (sauf sorties extérieures avec préavis via mail)
  • Contact

Nos partenaires

ecusson-endurance-shop.JPG

Nous joindre

theizecoursenature[at]gmail.com

Pour télécharger le bulletin d'inscription de la saison 2014/2015, cliquez ici

La cotisation de cette année s'élève à 20€

Archives

Planning courses

PictoCalendrier.gif