Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 19:59

11 h 30, vendredi 31 août 2012, Chamonix.

A l’heure des technologies de ce siècle, plus besoin d’aller aux infos, ces dernières arrivent directement sur votre portable : l’UTMB sera limité à 100 Km en France avec un départ à 19 heures. Grosse déception sur le moment, la gamelle de pâtes a failli passer par la fenêtre.

Certes, on peut disserter des heures durant sur tel ou tel choix de l’organisation, le fameux plan B, l’esprit du trail, l’épaisseur de neige,…, il ne faut pas oublier les bénévoles et secouristes perchés aux cols qui ont une toute autre appréciation de la difficulté à venir.

Les abandons sur la TDS témoignent à eux seuls de l’engagement parfois « limite » sur des courses de montagne. IMG_0134.JPG

Clairvoyance et humilité au final…

 

Du coup, je me déleste du sac de change à Courmayeur que j’avais soigneusement préparé pour attaquer une deuxième nuit blanche.

 

12h15, il est temps de savourer ces dernières pâtes au quinoa, accompagnées de saumon fumé et d’un yaourt au lais de brebis sur lit de châtaignes.

Puis un détour par le pays de Morphée pour prendre quelques conseils d’avant course.

 

16h00, j’attaque l’opération élasto. Là aussi, l’expérience me permet de renforcer en des points de frottement précis, un rasage préventif m’évitant le décollement en cours de trail de ces précieuses protections.

Je bois une soupe de légume en guise de repas du soir avec un petit morceau de pain.

Je me doute que la course partira vite jusqu’aux Houches et donc qu’il faut vraiment avoir digéré.

 

17h00, je me rends sur la Place du Triangle de l’Amitié, habillé chaudement pour maintenir les muscles à température. Ciel couvert, froid et sec. Ambiance des grands jours, déjà beaucoup de monde présent pour « Le rendez-vous » tant attendu. Quelques photos, on prend sa place et on attend sagement. Nous apprenons que le premier de la CCC se présentera à Chamonix vers 19h et que nous l’attendrons avant le départ, réalisant semble t’il un superbe chrono. Est-ce qu’il y a une école de trail en Espagne ?

10 minutes avant le départ, je tombe la veste pour éviter d’avIMG_0154.JPGoir trop chaud dès le départ,

 

19h00, musique, c’est parti !

2480 trailers se mettent en mouvement et la sortie de Chamonix se fait par vagues, des photos, des applaudissements, une belle ambiance. Il faut attendre Les Gaillands pour avoir une foulée régulière et je me rends vite compte que les coureurs sont bien plus expérimentés par rapport à la CCC/TDS, que la vitesse sera soutenue… Au passage des Houches, la pluie s’invite. Je mets la veste que je ne quitterai plus, d’ailleurs. Montée sur Délevret puis descente boueuse de nuit sur St-Gervais. Je rencontre à ce moment un gros moment de doute. Je broie du noir jusqu’au Contamines mais je me dis qu’il aurait été souhaitable que j’aille m’entraîner à l’heure où je me couche d’ordinaire pour mieux anticiper cette déconvenue.

Je profite du ravitaillement des Contamines pour boire du chaud (thé, soupe) ainsi que du coca rapidement pour ne pas me refroidir. Le parcours est roulant jusqu’à Notre-Dame aussi je cours pour me tenir chaud. J’attaque la longue montée sur La Balme puis le nouveau parcours qui nous emmène sous le Col du Joly. Nous ne dépasserons pas les 2100 mètres d’altitude et il y a une petite dizaine de neige sur les côtés. Il y a toujours beaucoup de monde devant et derrière, je n’arrive pas trop à me situer… Puis on passe au Signal avant d’attaquer une longue descente sur Les Contamines (PK 54). Je me sens bien dans la course mais je reste prudent. Aux Contamines, gros ravitaillement de mi-course où je me laisse tenter par un morceau de saucisson ainsi que de la tomme (après tout, c’est couleur local !) en plus de la traditionnelle soupe de vermicelle. Toujours beaucoup d’ambiance et du monde tout au long du parcours. C’est motivant et ça me change de L’Aveyron où on fait des bornes seul. Heureusement que l’on y croise des vaches !!

Je repars des Conta pour monter sur Bellevue puis descente technique et particulièrement grasse sur Les Houches. Je reconfirme le choix des chaussures entre autre. Le jour commence à se lever et la pluie s’arrête en arrivant dans la vallée. Ambiance plutôt très froide. La descente s’effectue à bonne allure contrairement à l’année dernière où le quadriceps gauche m’avait abandonné, m’obligeant à marcher.

 

Nous prenons entièrement la route qui donne accès au Parc Merlet. Un peu long, pas très amusant mais régulier avant de traverser en dent de scie jusqu’aux pieds de la remontée de Planpraz. Un petit ravitaillement surprise nous attend mais n’est pas de trop avant Argentière.

La sortie de Planpraz est assez sèche pour rejoindre le Balcon avant de redescendre sur le village des Tines puis prendre une deuxième montée où je m’assiérai sur une pierre, dans un état de décomposition avancé. Je me sens vidé, déconcentré. Je profite de cet arrêt pour reprendre pas mal de sucre et bien boire. Je ne vois pas le haut de cette foutue côte mais je me dis que ça ne durera pas 3 heures. Je repars péniblement, la sensation gastrique s’étant améliorée. Arrivée sur le plat, je croise un médecin qui nous informe qu’il n’y a plus de grosse difficulté jusqu’à Argentière. Je trotte sans problème comme les coureurs devant et derrière moi. Le niveau est vraiment haut et la course ne laisse pas de répit. Arrivé à Argentière, je prends le temps du ravitaillement, léger, les jambes sont toujours là pour les 10 Km restant. J’ai froid et je pense à la glace 3 boules que j’avalerai en arrivant à Chamonix. J’arrive à la DZ des Bois, je sais que j’avance toujours bien puis je traverse le secteur du Bouchet toujours en petite foulée. Entrée sur Chamonix puis la ligne d’arrivée avec mon grand. Une très belle course (d’entraînement) bouclée en 18 h18. 103,4 Km et 5860D+.IMG_0159.JPGIMG_0174.JPG

 

A quand la vraie ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Olaria - dans Compte-rendus de course
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Theizé Course Nature
  • Le blog de Theizé Course Nature
  • : Le blog de Theizé Course Nature, un Club de Trail (un jour peut être de Raids Aventure) du Beaujolais au coeur des Pierres Dorées, au Nord Ouest de Lyon. Les entrainements se déroulent les Mardi soir à 19:15 (vitesse, fartlek) les samedi matin à 10H & les dimanche 9h ou 9h30 en hiver (sorties longues). RdV Salle Ramet à Theizé (sauf sorties extérieures avec préavis via mail)
  • Contact

Nos partenaires

ecusson-endurance-shop.JPG

Nous joindre

theizecoursenature[at]gmail.com

Pour télécharger le bulletin d'inscription de la saison 2014/2015, cliquez ici

La cotisation de cette année s'élève à 20€

Archives

Planning courses

PictoCalendrier.gif