Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:43

A peine est elle arrivée au club que Géraldine fait parler d'elle et donc de TCN puisqu'entrainée par Séverine, elle part Samedi au Sénégal sur la Sénégazelle.
Bravo à toi  & éclates toi bien

Article-Geraldine-copie-1.jpg

Repost 0
Published by David - dans Magazines
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:38

Je souhaitais participer au marathon de PARIS depuis longtemps, j’ai donc eu l’opportunité de le faire mais dans des circonstances un peu particulières.

Je devais porter un tablier (2 fois trop grand pour moi) et tirer une charrette d’une autre époque avec un tonneau dessus, pour promouvoir le marathon du BEAUJOLAIS.

Tout commence à 8h00 devant l’arc de triomphe, le jour se lève et il fait froid. Petit a petit, l’atmosphère se réchauffe en nous serrant dans les sas de départ . Sylvie-avril-2013-082.jpg

Nous n’étions pas trop de huit pour faire rouler cette « chariotte du diable » en étant par deux à l’attelage.    

Enfin, nous démarrons après une heure d’attente, et les premiers atteignaient déjà le vingtième kilomètre !

Ovationnés par des gens ahuris par cet étrange cortège, nous partons motivés, pour descendre la superbe avenue des champs Elysée, uniquement remplie de coureurs et de spectateurs.

En passant devant la tribune officielle, nous offrons une bouteille de beaujolais au maire de la ville , « l’ami Bertrand ». 

J’apprends sur le départ les rudiments de cette course folle ; à savoir, se relayer à chaque kilomètre, faire de la place autour de la carriole, hurler « chaud devant » pour écarter les coureurs en amont afin de ne pas ralentir notre carrosse et enfin,  récupérer un maximum de ravitaillement pour l’équipe puis essayer de les rattraper pour leur offrir finalement  quelques malheureuses bananes et 3 bouteilles (car j’ai semé presque toute la marchandise) !  

Le rythme est assez élevé dès le départ, heureusement, pour peu de temps. Certains de mes co-équipiers abandonnent, certains nous rejoindront par le métro. Nous retrouverons les autres à l’arrivée. 

Sur toute la course, la même question : le tonneau est-il vide ou plein ?  Question à laquelle, nous répondons qu’il est plein évidemment !

Je découvre que le parcours est vallonné, il faut pousser la charrette pour accéder aux ponts, retenir l’attelage dans les descentes, surtout ne jamais s‘arrêter. Sur la fin il faudra même pousser gentiment certains coureurs  qui marchent devant nous en titubant.       Sylvie-avril-2013-105.jpg

Les kilomètres défilent,  mais le temps ne paraît pas trop long car entre les relais des conducteurs, il faut faire l’ouverture du convoi, récupérer quelques miettes à manger, répondre aux questions et serrer les dents pour ne pas penser à la sciatique qui me tient compagnie depuis le début. L’arrivée de profile enfin…

Petit arrêt au « quarantième »  pour avaler un verre de Riesling qui finalement ne coupe pas les pattes !

Voilà l’arrivée, sous une pluie d’applaudissements bien mérités, j’en ai quand même bien bavé !

    

 

  

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 13:01

Et hop, ça c'est de la Victoire. Bravo Isa et également pour ta belle 3ième place au BVT

Article-Isa.jpg

Repost 0
Published by David - dans Magazines
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 19:27

http://www.loisirs-beaujolais.fr/IMG/jpg/caladtrail2013.jpgLevé à 05h45, mes premières pensées sont déjà portées sur ce premier trail que j’allais aborder dans un peu plus de 3 heures. Il faut dire que je l’attendais depuis un bon moment: sentiment partagé d’excitation et d’appréhension devant mon petit déjeuner. Je jette un œil dehors, une pluie intermittente et un ciel menaçant me font poser des questions sur la tenue à prendre : je mise sur une seule épaisseur en espérant que la pluie cessera. Le pari s’avèrera gagnant.

 

En route direction Quincié avec une pluie qui s’est enfin arrêtée. Arrivé à Quincié à 08h00, je retire mon dossard et me dit que j’ai décidément trop d’avance sur l’horaire de départ (09h00), je reste donc au chaud dans la voiture en regardant la pluie se remettre à tomber. 08h40 : je me prépare, commence à trottiner, je me joins à Jean François et Bruno qui s’échauffent aussi. 08h50, j’accélère la cadence et je ne me sens pas encore prêt à partir. Tant pis, le départ est donné et on fait un petit signe à nos supporters présents en espérant les revoir le plus tôt possible.

 

Les 1ers kilomètres me permettent de finir mon échauffement mais au bout de 10mn de course, les difficultés commencent avec une ascension régulière mais longue, très longue. Le « peloton » s’étire et je commence à repérer les quelques coureurs que je pourrais accompagner pour me sentir moins seul. Les conditions météo sont stables, il ne pleut plus, la température est idéale et les charrois de vignes restent globalement secs. Au milieu de la montée, je croise un coureur qui marche à contre sens en boitant et finalement, je me dis que son échauffement a été encore moins long que le mien…

Les kilomètres passent et j’ai trouvé mon rythme de croisière, je reste derrière deux compagnons de route qui avancent bien. L’un d’eux nous distance lors des montées (mon collègue de course et moi avons opté pour la marche sur les pentes raides) mais nous le rattrapons rapidement sur les portions de faux plat. Les premières grosses pentes se font aisément mais plus la course avance, plus le besoin de m’appuyer sur les genoux pour avancer se fait sentir. 1er ravito : je m’arrête 30’ pour récupérer des pates de fruits et je repars avec mes collègues. 5 ou 6 km plus tard, d’un trio, nous passons à un duo puisqu’un de nos compagnons de route a de plus en plus de mal à suivre le rythme des montées qui s’enchainent. Je résiste et à mi course environ (je n’avais aucun repère kilométrique), nous arrivons sur ce que l’on appelle la lande beaujolaise, un endroit nu, balayé par des rafales de vent. Nous sommes sur les crêtes et l’allure est beaucoup plus régulière, l’endroit plus « roulant » même s’il faut faire attention ou l’on met les pieds. Mon partenaire s’arrête pour une pose technique et me voilà donc seul. Cette fois, la descente s’amorce sur le château de varenne et j’avance à un bon rythme, je m’épate à prendre des risques dans les descentes ce qui m’a permis de grignoter petit à petit un coureur que je voyais en ligne de mire depuis un bon moment : ce genre de satisfaction m’a redonné du baume au cœur. Je le dépasse et continu mon bonhomme de chemin. Encore une  grosse ascension jusqu’à la croix des forces puis j’arrive au 2ème ravito, on me propose un demi-verre de coca que j’avale rapidement (je n’avais jamais testé cette boisson et je crois que je ne referai pas l’expérience). J’en profite pour demander combien de km il reste et  on me rassure : 7 km quelques faux plat et principalement de la descente, les encouragements font du bien. 3ème ravito à 3 ou 4 km de l’arrivée, je choisi de ne rien prendre, je me sens plutôt bien. Après une ultime grimpette, j’aperçois enfin la cave coopérative au loin. J’y suis presque, j’essaye de rester lucide dans les descentes car les charrois sont creusés par l’érosion de ces derniers mois. Le dernier kilomètre est un pur bonheur, la satisfaction de ne pas avoir lâché prise à certains moments, d’avoir à peu près bien géré ma course. Et puis 200 mètres avant l’arrivée, j’aperçois Muriel et Isabelle qui en ont terminé avec le 12 km, puis Adam (venu pour nous supporter) qui, en me voyant, grimpe sur sa voiture en serrant le poing et me hurle des encouragements qui me booste encore plus. Je franchi la ligne d’arrivée en 2h41, heureux d’avoir fini mon premier trail dans d’aussi bonnes conditions et prêt pour affronter le prochain…

Repost 0
Published by Laurent Meunier - dans Compte-rendus de course
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 16:41

http://www.defivellave.fr/images/Images_2013/banniere500.JPGPour celles et ceux que je n’ai pas encore saoulé(e)s en leur parlant du défi vellave c’est le défi lancé par le Velay, en Haute-Loire, à 15 minutes des forêts que j’arpentais enfant. Depuis que j’ai commencé à courir je fais chaque année le défi vellave et à chaque fois il m’arrive un truc (départ avec une poche à eau qui se perce au 3ème  kilomètre dans le sac, blessure dans la neige 10 jours avant…). Et cette année tout allait bien…enfin presque ! Déjà que je le trouvais dur en format 33 km, cette année il passe à 50km et 2000 D+. Roulant pour Philippe mais pas pour moi.defi-vellave2013.jpg

Les organisateurs sont-ils tombés dans la mode de la course à la distance que l’on observe depuis 1 an ? Est-ce une stratégie commerciale (pts UTMB à la clé !) ? Bref nous voilà partis sur ce 50km de début de saison dans une atmosphère ultra venteuse mais étonnamment sèche, ce fut la bonne surprise du jour. Yann part tranquille (comme il dit) et on s’accroche au podium féminin. Au premier ravito (17km) je m’arrête 1 minute de plus que Yann et c’est un signe. Je ne le reverrai plus jusqu’à…j’en sais rien, la course est terminée depuis 3 jours et je ne l’ai pas encore revu !

Finalement je continue seul sans vraiment trouver de coureur avec qui je reste un moment et je fais un bon bout de chemin seul dans les bois. Le paysage de ces sous-bois avec de gros blocs de granit et les gorges juste en dessous ça vaut bien de souffrir un peu dans les chemins. Pourtant au 24ème km, gros coup de mou, dans les jambes et dans la tête. C’est dur, ça monte, je marche, j’avance plus, j’en ai marre. C’est décidé, je rentre à la maison ! Au prochain ravito (27ème km) je pose le dossard ! J’arrive vers les bénévoles convaincu que la course s’arrête là pour moi. Et puis comme d’habitude au défi vellave, les bénévoles sont super sympas. Ils voient mes gourdes sur le devant du sac, me les demandent pour les remplir me tendent un verre de vermicelles et sans vraiment comprendre ce qui m’arrive, me voilà reparti avec un gars qui fait la même tête que moi (dommage que  nous n’ayons pas de photo de ce moment là !) la reprise est difficile, dans le vent et le doute est toujours là. Finalement quelques kilomètres plus loin j’avance un peu mieux et je suis persuadé d’aller au bout quelque soit le temps, mais j’irai. Si quelqu’un a des conseils, je suis preneur, parce que cette fois j’ai pourtant bien fait attention à l’alimentation.

Bref je profite à nouveau des paysages des gorges de la Loire, on descend dans les bois, c’est vertical et de l’autre côté pour remonté ? Ben, c’est vertical aussi !

Je fais la dernière partie avec la 4ème féminine, on échange un peu nos impressions, je lui dis que je m’accroche depuis 2 km quand elle relance en haut des côtes et que ça me permet de me motiver et en fait elle faisait la même chose aussi depuis 2 km !

L’arrivée dans les gorges du Bilhard très sympa mais vraiment pas nécessaire, on a vu suffisamment de gorges pour aujourd’hui !

 

Côté résultats : 167 inscrits, 129 arrivants, Yann 33ème en 6h15, perso 83ème en 6h59.

 

Côté course : encore un parcours magnifique, une organisation toujours aussi sympa, tout le village mobilisé pour la course et encore une fois merci pour l’ambiance des bénévoles.

Franchement 25 € pour 50km, un gilet technique (bon il est moins joli que le gilet TCN c’est vrai), les ravitos, un repas d’après course et même une surprise cette année un cadeau finisher : des manchettes défi vellave. Ne changez rien (sauf peut-être l’arrivée en passant par les gorges du Bilhard ;-)  )

 

A+ sur les chemins

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 21:30

http://defivellave.fr/images/Images_2013/banniere500.JPG

D'autres valeureux coureurs bravaient les conditions météo en Haute Loire :

Yann O. finit 33ieme en 6:15 et 17ieme V1H alors que Séb lui finit 83e et 29 SH sur 129 arrivants en 6h59 pour 50 kms et 2000 m +

Repost 0
Published by Jean Phi Dubois - dans Résultats
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 17:56

http://www.loisirs-beaujolais.fr/IMG/jpg/caladtrail2013.jpg

Voici les brillants résultats tout chaud de nos valeureux coureurs sur la calad'trail de quincié :

Sur le 12 kms (202 classés)

Isabelle Godde Lepage  1ere féminine et victoire 44e au scratch en 1h01 elle devance de 15 secondes Annette Sergent (la classe)Isabelle2.JPG

Muriel Laurent 101e au scratch en 1h11 6e F V1

 

et sur le 12 Thierry Ronjon en 1h10 et 95iè



Sur le 27 kms (174 classés)

Laurent Giraud 25e au scratch en 2h36 6e V1

Arnaud Michel 57e au scratch en 2h50 30e S

Laurent Meunier en 2h41 et 37iè

Fred Castaldo en 3h01 et 78iè

Bruno Castagnier 128e au scratch en 3h19 17V2

Jean François Carron 133e au scratch en 3h20 19V2

 

 

 

 

Note du webmaster : Vous avez sous vos yeux Mesdames & Messieurs le 1ier article de notre reporter-et néanmoins trailer- Jean Phi...
N'hésitez pas à le combler de commentaires (positifs), ça flatte son égo et booste sa confiance en lui sérieusement ébranlée depuis la sortie longue de Dimanche dernier...vous savez celle de Adam & son faisan )

Repost 0
Published by Jean Phi Dubois - dans Résultats
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 22:04

http://s1.anyimg.com/img/mw59etx/00251d4d_medium.png

Repost 0
Published by David - dans Magazines
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 21:40

http://www.zupmage.eu/up/wyv7g7YUkD.jpg

Repost 0
Published by David - dans Magazines
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 20:56

Ce dimanche 10 Mars, pour ceux qui étaient présents à la sortie, nous avons eu le plaisir de rencontrer sur nos chemins notre Jedi William, en pleine forme, et venant juste de récupérer son permis.
Ce fut pour nous tous un moment super fort et génial. D'autant plus qu'il portait la tenue de la 333, la fameuse course dans le désert qu'il n'a pas pu faire en 2012, mais qu'il fera n'en doutons pas

  IMAG0348.jpg

 

 

 

Ensuite, après que le groupe se soit séparé en 2, je faisais partie du groupe long...et donc sur le retour en arrivant au Saule d'Oingt, Adam croise le chemin d'un faisan, manifestement fraichement mort par décès mortel...Jugeant l'état de la bestiole suffisamment comestible, notre Adam la prend par les pattes et finit la sortie en courant avec...et ce pendant plus de 45" devant parfois des regards hallucinés des randonneurs.

Enorme...
A toutes fins utiles, il faut préciser que Adam, outre être anglais (pas facile à porter, je sais...), trailer émérite...est aussi un cuisinier hors pair...IMAG0349.jpg
Gardes en pour nous lorsque la bête sera prête !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Theizé Course Nature
  • Le blog de Theizé Course Nature
  • : Le blog de Theizé Course Nature, un Club de Trail (un jour peut être de Raids Aventure) du Beaujolais au coeur des Pierres Dorées, au Nord Ouest de Lyon. Les entrainements se déroulent les Mardi soir à 19:15 (vitesse, fartlek) les samedi matin à 10H & les dimanche 9h ou 9h30 en hiver (sorties longues). RdV Salle Ramet à Theizé (sauf sorties extérieures avec préavis via mail)
  • Contact

Nos partenaires

ecusson-endurance-shop.JPG

Nous joindre

theizecoursenature[at]gmail.com

Pour télécharger le bulletin d'inscription de la saison 2014/2015, cliquez ici

La cotisation de cette année s'élève à 20€

Archives

Planning courses

PictoCalendrier.gif